Accueil                                                                                                                                              
Mise en œuvre du système Licence Master Doctorat dans l’enseignement supérieur au Bénin, des débuts oscillants pour l’Université d’Abomey-Calavi
Publié le 13 octobre 2011

Le Bénin est l’un des pays de la sous-région, ayant opté pour l’application du système Licence Master Doctorat (Lmd) dans ses universités. Prévu pour être effectif dès 2011, des reformes ont été engagées plusieurs années plus tôt. A ce jour, l’état des lieux dans les différentes facultés et écoles, présage d’une décadence. De même, les capacités infrastructurelles des universités publiques inquiètent plus d’un.

Dans la semaine du 14 au 17 juin 2011, les étudiants de la Faculté des Sciences Economiques et de Gestion, de l’Université d’Abomey-Calavi (Faseg-Uac), ont été convoqués dans les salles de composition. Loin d’être la session de fin d’année, cette phase d’évaluation était plutôt la session de fin du premier semestre de l’année académique 2010-2011. Ainsi, les étudiants étaient appelés à composer seulement dans les matières enseignées pour le compte de ce semestre. La première année des Sciences Economiques (Se1), par exemple, a composé dans sept matières, sur les onze destinées pour l’année. Pareillement à la Faseg, la Faculté des Sciences et Techniques (Fast), et celle des Lettres, Arts et Sciences Humaines (Flash), ont-elles aussi convoqué les étudiants à la session de fin de semestre en juin dernier. Cette reforme entamée dans plusieurs entités depuis l’année universitaire 2007-2008, est l’un des signes annonciateurs du système Lmd dans les universités publiques béninoises. Seulement, cette reforme connait une évolution en dents de scie. Pour preuve, la semestrialisation de l’année n’est pas encore chose effective dans toutes les entités. C’est le cas de la Faculté des Droits et des Sciences Politiques (Fadesp), où les inquiétudes des étudiants se focalisent sur ce sujet.

La version originale du Lmd

Le système Licence Master Doctorat est une plate forme pédagogique des pays anglo-saxons et généralisée dans les pays européens. Cependant, plusieurs pays francophones ont décidé de le pratiquer dans leurs universités. C’est ainsi que les pays membres de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (Uemoa) se sont accordés à travers une directive en date du 4 juillet 2007, de mettre ce système en exécution dans leurs pays. C’est à travers la directive N°03/2007/CM/UEMOA, portant adoption du système Lmd dans les universités et établissements d’enseignement supérieur au sein de l’Uemoa. Selon l’article 2 de cette directive, les Etats membres de l’Uemoa s’engagent à adopter le système Lmd comme cadre de référence des diplômes délivrés dans les universités et établissements d’enseignement supérieur implantés sur le territoire de l’Union. Ce même accord stipule que le système Lmd implique l’adoption d’une architecture des études supérieures, fondée principalement sur trois grades universitaires à savoir : la licence (Baccalauréat + 3 ou 180 crédits), le Master (Baccalauréat +5 ou 300 crédits) et le Doctorat (Baccalauréat + 8 ou 480 crédits). Il préconise un décalage des périodes de formation en semestre de 30 crédits chacun ; une organisation des formations en parcours types et en unités d’enseignement ; d’un système de crédits capitalisables, d’enseignement supérieur à une autre sur l’étendue du territoire de l’Union et la délivrance d’un supplément au diplôme décrivant le parcours de l’apprenant. En ce qui concerne le Bénin, les actes sont sur les pistes, mais avec plus d’inquiétudes chez plusieurs acteurs. La principale source d’effroi reste le grand effectif des étudiants dans les différentes entités. Dans la foulée, bon nombre d’étudiants manquent d’informations sur le système et leurs différents avis en disent long.

Avis de quelques étudiants au sujet du Lmd

Bernadin Massoulokonon, étudiant en Master II de Génétique à la Fast

« Le Lmd permet d’uniformiser les études dans tous les pays »

Le système Lmd est une bonne chose, car il permet d’uniformiser les études dans tous les pays. C’est-à-dire que l’étudiant béninois qui a étudié dans ce système, peut facilement continuer ses études dans d’autres pays s’il le désire. De même, ses diplômes sont aussi valables ailleurs. Je conseillerais aux étudiants du 1er cycle de faire tout possible pour décrocher une bourse qui leur permettra de se conformer aux conditions de ce système. Chez nous, les conditions sont respectées en ce sens que notre effectif est réduit et nous ne sommes que 14 étudiants.

Ibrahim CHITOU, étudiant en 2ème année d’ingénierie à l’Ecole Polytechnique d’Abomey-Calavi (Epac)

« Je me demande si ce système devrait être appliqué à une école d’ingénierie »

Le système Lmd ne nous est pas appliqué. J’ai appris que les nouveaux payeront la contribution en année de Master. Je me demande également si ce système devrait être appliqué à une école d’ingénierie. Je n’ai plus d’autres idées sur l’évolution de ce système.

Salifou Boumberi, étudiant en Géo 4 Flash « …nous n’avons pas des centres informatiques… »

Le système Lmd est un système des pays anglo-saxons que l’on veut amener dans l’espace francophone. Je l’apprécie très bien mais il deviendra un handicap aux études quand certains n’auront pas les moyens pour s’approprier des micro-ordinateurs et autres. L’autre chose est que nous n’avons pas des centres informatiques alors que ce nouveau système est purement numérique. Mais c’est quand même bon car il peut diminuer les courbettes derrière les docteurs pour leur tenir les sacs et autres services en ce qui concerne les doctorants.

Paul-Kris ODOUNHARO, étudiant en 3ème année de Sciences Juridiques (Sj3) Fadesp

« Le système Lmd permet aux étudiants de sortir directement docteur »

Le système Licence Master Doctorat permet aux étudiants de sortir directement docteur. Il s’agira également d’éliminer toutes les matières avant d’évoluer. Ce système n’a pas débuté à la Faculté des Droits et des Sciences Politiques, car si c’était le cas, l’année serait semestrialisée, mais tel n’est pas encore le cas.

Christophe KANA, étudiant en 1ère année à l’Enam

« Avec ce système, on aura des effectifs réduits dans les amphis »

Le système Lmd va corriger les conditions dans lesquelles les cours se déroulent actuellement. Avec ce système, on aura des effectifs réduits dans les amphis,tout le monde aura non seulement accès au cours, mais aussi à la compréhension et à la maîtrise de l’outil informatique. Donc, on ne peut pas toujours se baser sur l’insuffisance des moyens pour dire non aux bonnes choses car ceci est sans nul doute un pas dans le développement académique. Ça n’a pas encore commencé dans notre école car les conditions dans lesquelles nous sommes en train d’étudier le prouvent. Mais je crois que je serai content d’accueillir ce système si ce n’est pas pour nous intoxiquer comme ce qui est en train d’être fait pour nos jeunes frères.

Marthe ASSOGBA, étudiante en 2ème année de Sciences Economiques (Se 2)

« Le système est actuellement en cours d’exécution dans mon entité »

Lmd signifie : Licence Master Doctorat. Le système est actuellement en cours d’exécution dans mon entité. C’est une bonne chose du fait que déjà en 2ème année, on peut se spécialiser dans une filière avec 100.000 FCfa (toutes filières sauf la statistique). Mais je déplore les conditions dans lesquelles les cours se déroulent et le manque d’activités pratiques.

Réalisé par Grégoire A. DANSOU


Dossier
Gare à vous !:
C’est désormais une réalité, les 7 033 enseignants (...)
 + d'articles
Dossier
Efficacité interne et externe de l’Enseignement Secondaire Général (ESG) au Bénin (11 janvier 2019)
Les enseignants APE, ACE et Vacataires invités à (...)
 + de dossiers
Alimentation en milieu scolaire : Sur les traces de la cantine de L’EPP Guèmè (15 novembre 2015)
La récente actualité faisant état de la mauvaise gestion (...)
 + d'articles
NIVEAU DE LANGUE DES APPRENANTS BENINOIS : (18 janvier 2019)
Avec l’apparition de nouveaux moyens de communication (...)
 + d'articles
ANALYSE SITUATIONNELLE DES DROITS DE L’ENFANT (13 juillet 2015)
Réunir les acteurs clés dans le domaine de l´éducation et (...)
 + d'articles
CALENDRIER SCOLAIRE AU BÉNIN : 2018-2019 (11 janvier 2019)
PRÉ-RENTRÉE : Du lundi 10 au vendredi 14 septembre 2018. (...)
 + d'articles
Première revue sectorielle de l’année 2016 : Sur un air de refonte du système éducatif béninois ! (24 mai 2016)
Afin de procéder à un examen minutieux des performances (...)
 + d'articles
 + d'images
 
 
 
 
 © RJCE-BENIN 2011-2015, All rights reserved Les partenaires de l'éducation | L'équipe | Contact | Adresses utiles